Actualités  |  25.09.2020

La Guinée Equatoriale publie un décret présidentiel interdisant l'exploitation forestière.

Le communiqué officiel en espagnol vous est présenté  ici

Source : Bureau de presse et d'information de la Guinée équatoriale

La Guinée Equatoriale publie un décret présidentiel interdisant l'exploitation forestière.

Le décret N° 84/2020 de la République de Guinée Equatoriale en date du 15 septembre dernier indique que « les opérateurs du secteur du bois ont continué à couper systématiquement les espèces interdites et à exporter des grumes » malgré le décret 7/2017 qui réglementait la coupe de certaines espèces.

Le décret pointe aussi la « non prise en compte par les exploitants forestiers des réglementations nationales et internationales, au-delà du diamètre minimum autorisé »et ajoutant qu’ils mettent « ainsi en danger l'écosystème ; des pratiques qui menacent directement la survie des espèces animales qui ont pour habitat le milieu naturel de nos forêts ».

Par ailleurs, le décret souligne que les grumiers détruisent, du fait de leur tonnage, les infrastructures routières et les ponts.

En conséquence, un certain nombre de décisions sont prises, et en particulier l’interdiction de l’exploitation des forêts sur tout le territoire national et l’abattage « des espèces d'arbres protégées comme OVENG et autres », y compris l'exploitation forestière des forêts communales. Ces forêts doivent faire l’objet d’une demande au ministère chargé des forêts, en indiquant la quantité de mètres cubes nécessaires et le but de son utilisation. Cette activité peut être supervisée, auquel cas tout le bois sera transformé sur le territoire national.

Selon Olman Serrano, le président de l’ATIBT et ancien représentant de la FAO en Guinée Equatoriale, cette décision répond à l’engagement du gouvernement d’améliorer la gestion durable de ses ressources. Il rappelle que le pays a officiellement lancé en juillet 2020 son plan national d’Investissement REDD + (PNI-REDD+ ) dans le cadre du Plan National de développement durable 2035. Ce plan contribue à la réorientation du modèle national de développement du pays vers une voie plus durable  dans laquelle développement économique et conservation des ressources naturelles sont des objectifs conciliables, même dans un contexte de défis multiples, dont la pandémie COVID19.

Il serait très important d'aider le gouvernement de Guinée équatoriale, le secteur privé et les communautés locales à progresser vers les principes de durabilité.