Stimuler l’économie des pays producteurs en valorisant la forêt et en privilégiant la transformation locale du bois

Une forêt rentable est une forêt qui reste. En améliorant les performances économiques des entreprises forestières tropicales et en encourageant la transformation locale du bois, nous encourageons l'entretien des forêts tropicales.

Correspondance ODD

Cet engagement Fair&Precious répond aux objectifs de développement durable N° 1, 9 et 10 des Nations Unies.

Objectif 1 : Pas de pauvreté Objectif 9 : Industrie, innovation et infrastructure Objectif 10 : Inégalités réduites

La gestion durable des forêts (GDF) est un excellent moyen de contribuer au développement socio-économique local tout en atteignant les objectifs de conservation de la biodiversité (Hall et al., 2003). Car au -delà des multiples retombées socio-économiques directes pour les communautés locales, les sociétés forestières certifiées FSC ou PAFC/PEFC contribuent activement aux économies nationales des pays producteurs (Cerutti et al., 2017a; Putz, 1994; Tsanga et al., 2014) et permettent le développement des zones enclavées grâce à une cogestion des espaces et des ressources (Karsenty & Hardin, 2017).

À moyen terme, la GDF se traduit par le transfert de connaissances et l'établissement d'un commerce progressivement plus équitable du bois, reposant notamment sur des prix plus élevés payés aux producteurs locaux sur le marché légal (Burivalova et al., 2017). Sur le long terme, le processus de GDF définit des objectifs de rentabilité économique et des rendements d’exploitation, tout en évitant la conversion des terres forestières en d’autres affectations plus dommageables pour l’environnement, comme des plantations agro-industrielles (Fisher et al., 2014; Karsenty et al., 2016).

Sur le long terme, l’utilisation de techniques d’exploitation forestière à impact réduit (EFIR) améliore les perspectives de viabilité économique (Arets & Veeneklaas, 2014). Elles réduisent les impacts de l’exploitation tout en améliorant sa productivité (Ezzine de Blas & Ruiz Pérez, 2008). En moyenne, les entreprises forestières gagnent 1,80 USD de plus par mètre cube de grume certifié FSC, grâce à la plus-value sur le marché mais aussi à l’efficacité accrue de toute la chaîne de production (Burivalova et al., 2017). La certification forestière permet aussi de diversifier l’offre de produits (Lagan et al., 2007).

Le Gabon est devenu un exemple en la matière en Afrique centrale, en imposant la transformation locale du bois destiné à l’exportation depuis 2010 et en rendant la certification de gestion durable obligatoire à partir de 2022 pour toutes les entreprises forestières du pays.

 

"La gestion durable des forêts peut également constituer une incitation à moyen terme pour le développement de pratiques de gestion forestière plus durables en dehors de la zone de projet, basées sur le transfert de connaissances et l'établissement progressif d'un commerce équitable du bois, ainsi que sur des prix plus élevés payés aux producteurs locaux sur le marché légal"
(Burivalova et al., 2017)

 

 

"Les forêts certifiées offrent également plus d'avantages économiques aux communautés que les forêts non certifiées"
(Kalonga et al., 2015)

 

  • Les organismes de certification forestière, tels que le Forest Stewardship Council (FSC), souhaitent promouvoir la gestion durable des forêts par la reconnaissance et la certification des pratiques responsables au moyen de certificats qui peuvent être utilisés pour obtenir des primes sur le prix des produits et un meilleur accès au marché (Burivalova et al., 2017).
  • Même sans tenir compte du niveau plus élevé des services écosystémiques, les pratiques EFIR seraient préférables (par rapport à l’EC) même uniquement d'un point de vue commercial à long terme (Arets & Veeneklaas, 2014).
  • Il a été constaté que la certification forestière améliore indirectement la valeur des grumes. Elle sert de catalyseur pour les modifications du système de commercialisation du bois en triant les espèces en groupes d'espèces orientés vers l'utilisateur (Lagan et al., 2007).
  • Les ventes de grumes aux enchères indiquent que les acheteurs offrent effectivement des prix plus élevés pour les grumes certifiées, avec une marge de 51 USD par mètre cube, ce qui équivaut à une augmentation de prix de 44 % par rapport aux grumes non certifiées (Lagan et al., 2007).

 

"Les avantages financiers du FSC tendent à en dépasser les coûts. En moyenne, les entreprises ont gagné 1,80 dollar US de plus pour chaque mètre cube de grume certifié FSC ou équivalent, en plus de tout nouveau coût, en raison des primes de prix, de l'efficacité accrue et d'autres incitations financières"
(Breukink et al., 2015)

vous aimerez aussi

Partenaires

Olman Serrano, Président de l’ATIBT

Engagez-vous

Voulez-vous que les ressources forestières soient préservées?
Souhaitez-vous contribuer à aider les populations locales et à protéger la faune et la flore?
Voulez-vous nous aider à promouvoir un matériau durable doté de qualités exceptionnelles?

Partenaires Officiels Fair&Precious

Devenez Partenaire Officiel