Actualités  |  23.10.2020

Filière bois en Côte d’Ivoire : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Dans le cadre de la mise en œuvre par l'ATIBT des projets FLEGT-REDD et FLEGT IP,  financés par le FFEM et l’Union Européenne, Le Syndicat des Producteurs Industriels du Bois en Côte d’Ivoire, en sigle SPIB, a mené une étude portant sur l’état des lieux des acteurs de la filière forêt-bois.

Filière bois en Côte d’Ivoire : Etude sur l’état des lieux des acteurs

Le Gouvernement Ivoirien, au regard de tous les engagements pris au niveau national et au niveau international, affiche sa ferme volonté d’améliorer sa gouvernance forestière pour inverser la tendance accentuée de la déforestation. Une politique de gestion forestière implique entre autres des critères à maitriser, une parfaite connaissance des acteurs qui impactent la gestion de la forêt de diverses manières.

Pour renforcer la participation du secteur privé de la filière bois dans le processus APV/FLEGT, le Syndicat des Producteurs Industriels du Bois (SPIB) et l’Association Technique Internationale des Bois Tropicaux (ATIBT) ont obtenu des subventions du FFEM et de l’Union Européenne. Les projets ont notamment pour objectif, le renforcement des capacités des associations professionnelles du secteur privé forestier ivoirien afin de permettre une meilleure intégration de ce dernier, du secteur privé dans le Plan d’Action FLEGT en général et dans les négociations de l’APV de leur pays en particulier.

La présente étude fait partie des activités à mettre en œuvre dans le cadre de cet accord de collaboration entre le SPIB et l’ATIBT.

La réalisation d’une "cartographie détaillée des acteurs du secteur privé de la filière forêt-bois" de la Côte d’Ivoire permet une meilleure connaissance des Associations professionnelles (AP), des acteurs individuels formels et informels impactant la question forestière.

Cette étude a été menée pour répertorier et établir la représentation sur l’étendue du territoire national, des acteurs privés du secteur bois en Côte d’Ivoire. Il ressort de nos enquêtes que l’Ouest et le Sud du pays constituent l’épicentre des activités privées du secteur forêt-bois. Ces deux zones regroupent à elles seules, plus de 85 % des industriels du bois et 90 % des commerçants de bois. On y retrouve aussi près de 50 % des artisans liés au bois. Ces zones sont caractérisées par leur environnement forestier, ou encore de grands centres urbains qui abritent d’importantes activités économiques.

Lire l’étude pour en savoir plus.