Actualités  |  06.11.2020

Entreprises forestières et plantations de bois d’œuvre

À des degrés divers, les pays forestiers d'Afrique occidentale et centrale voient leur couvert forestier diminuer, souvent en raison de la pression démographique, parfois à cause de pratiques non durables.

De 2013 à 2020 l’ATIBT a mis en œuvre un vaste projet FLEGT-REDD, financé en partie par le FFEM, pour améliorer l’implication du secteur privé à la fois dans la mise en œuvre du Plan d’action FLEGT (processus APV et RBUE) et dans le mécanisme REDD+.

Plus particulièrement, la composante 1 de ce projet a pour objectif d'intégrer le secteur privé forestier dans les initiatives de lutte contre le changement climatique et la protection de la biodiversité (REDD+, PSE, plantations novatricesagroforesterie).

Dans ce cadre, début 2020 le consortium Onfi-Cirad a remporté l’appel d’offre pour l’étude de projets de plantations dont les TDR se trouvent ici.

L’objectif général de l’étude est de contribuer à faire évoluer le modèle des concessions forestières en vue de faire de la forêt tropicale un levier durable des territoires. Il s’agit d’assurer ainsi la diversification des activités afin de sécuriser la ressource bois, de restaurer les forêts dégradées et de protéger les forêts du domaine permanent. Plusieurs documents ont été produits :

Ces deux études, ont permis de tirer des premières leçons qui viennent en complément du premier guide cité ci-dessus et permettent de définir des orientations pour les entreprises forestières : voir la plaquette