Actualités  |  14.01.2022

L’année commence avec deux formations offertes aux acteurs de la filière forêt-bois du Congo et du Gabon de janvier à mars 2022

Comme un cadeau de « bonne année », les acteurs de la filière forêt-bois du Congo et du Gabon vont bénéficier, de janvier à mars 2022, de deux formations visant à les doter des capacités pour mieux appréhender les nouvelles exigences des législations nationales et celles de l’interdiction prochaine de l’exportation de grumes.

L’année commence avec deux formations offertes aux acteurs de la filière forêt-bois du Congo et du Gabon de janvier à mars 2022

Des consultants internationaux vont ainsi former :

  1. Les PME et TPE dans l’intégration de la fonction formation dans leurs approches de gestion, au Gabon du 12 au 28 janvier et au Congo du 21 février au 12 mars.
  2. Les formateurs issus des grandes entreprises, des TPE-PME et des institutions de formation à l’approche par compétences et à l’andragogie au Gabon du 17 au 28 janvier et au Congo du 21 mars au 02 avril. Ceci dans l’optique qu’ils soient capables d’identifier les besoins en formation et de les traduire en contenus de formation adaptés aux contextes des bénéficiaires.

Ces bénéficiaires sont les membres des groupements et organisations de la filière et les enseignants des institutions de formation forestière et environnementale.

Ces formations se justifient par le contexte de la filière dans lequel les Grandes entreprises font généralement appel à des formateurs internationaux pour des formations techniques, alors qu’il existe dans chaque pays du bassin du Congo, de très bons techniciens dotés de savoirs techniques, mais peu outillés pour les transmettre de façon efficace. D’un autre côté, les TPE-PME qui manquent en majorité de vision de développement de leur entreprise, prennent faiblement en compte la fonction formation comme outil de changement, d'autant plus qu’elles ont d’énormes difficultés à conserver un personnel qualifié. Elles n’ont donc généralement pas les capacités d’anticiper au plan managérial les transformations à venir et de gérer les risques.

Les groupements et organisations professionnels de la filière forêt-bois des Grandes entreprises et des PME-TPE ont alors un rôle à jouer, à la fois dans l’appui à leurs membres pour l’identification des besoins, mais également dans l’orientation et le développement d’actions de formation connectées aux réalités de terrain. C’est sur elles que les organisateurs de ces formations, en l’occurrence l’Equipe d’Exécution Technique (EET) du projet ADEFAC, s’appuient pour identifier et mobiliser les participants.