Actualités  |  22.01.2021

Lancement de la plateforme d'observation et de lutte contre la déforestation importée

Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, a lancé le 20 janvier la plateforme multisectorielle d’observation et de lutte contre la déforestation importée. Cet outil précurseur en Europe et dans le monde vise à mieux informer les consommateurs sur les produits qui portent un risque de déforestation importée et sur l’engagement des grandes entreprises de la distribution dans ce domaine.

Lancement de la plateforme d'observation et de lutte contre la déforestation importée

Alors que les forêts abritent 75% de la biodiversité mondiale, la Stratégie Nationale de lutte contre la Déforestation Importée (SDNI) vise à mettre fin, d’ici à 2030, à l’importation de produits forestiers ou agricoles non durables, contribuant directement ou indirectement à la déforestation au-delà de nos frontières.

Le 18 novembre dernier, lors du deuxième anniversaire de la stratégie, Bérangère ABBA a réuni le Comité de suivi de la SDNI. À cette occasion, elle a annoncé une série d’outils à destination des acteurs privés et publics pour renforcer la lutte contre la déforestation importée, parmi lesquels la plateforme d’observation de la lutte contre la déforestation importée.

Cette plateforme permet désormais d’informer de manière précise les consommateurs comme les entreprises sur les produits présentant un risque de déforestation importée : huile de palme, soja, cacao, caoutchouc naturel, bœuf et ses co-produits, bois et produits dérivés. Elle comprend notamment une carte interactive des flux de déforestation importée (TRASE).

« Cette plateforme offre une réelle transparence aux consommateurs sur les produits que nous consommons, comme aux entreprises sur leur filière d’approvisionnement » indique Bérangère ABBA, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité.
À terme, le mécanisme d’alerte construit à partir des données douanières croisées avec des données satellitaires viendra renforcer les outils mis à disposition des entreprises. Un label « zéro déforestation » afin d’accompagner les consommateurs dans leurs choix est également à l’étude.

La secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité porte activement ce sujet à l’échelle européenne pour en faire l’un des thèmes majeurs de la présidence française du Conseil de l’Union Européenne.

Les engagements de l’ATIBT en faveur de la lutte contre la déforestation sont présentés sur la plateforme à travers l'initiative Fair&Precious.
Le lien vers la plateforme, ouverte au grand public : www.deforestationimportee.fr