Actualités  |  21.01.2021

One Planet Summit « mobiliser et agir pour la biodiversité »

La 4ᵉ édition, organisée par la France avec l’appui de l’Organisation des Nations-Unies et la Banque Mondiale, s’est tenue le 11 janvier 2021.

One Planet Summit « mobiliser et agir pour la biodiversité »

Le lien entre le changement climatique et la dégradation de la biodiversité n’est plus à démontrer. De plus, le recul des écosystèmes et des habitats naturels accroit les risques de transmissions de maladies de l’animal à l’homme, comme c’est le cas du coronavirus.

Le One Planet Summit, se déroulant majoritairement en visioconférence, l'événement a fédéré la mobilisation politique en proposant des solutions concrètes et innovantes pour sauvegarder la biodiversité

11 chefs d’État et de gouvernement ont participé : Allemagne, Canada, Costa Rica, France, Italie, Mauritanie, Monaco, Norvège, Pays-Bas, République démocratique du Congo et Royaume-Uni. Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, le prince de Galles, la présidente de la Commission européenne et le président du Conseil européen et des chefs d’entreprises, des responsables de la société civile et autres représentants d’organisation internationale étaient également présents.

Quatre thématiques y ont été discutées plus particulièrement : (i) La protection des espaces marins et terrestres ; (ii) la promotion de l’agroécologie ; (iii) le financement de la biodiversité et (iv) la protection des forêts tropicales, des espèces et de la santé humaine.

Ci-dessous, nous vous présentons les principales conclusions et décisions prises :

Protection des espaces marins et terrestres

  • Une nouvelle coalition pour la mer Méditerranée, « Méditerranée une mer exemplaire en 2030 », a été lancée par l’Espagne, la France et la principauté de Monaco.
  • La Coalition de la Haute ambition pour la nature et les hommes compte aujourd’hui 52 États qui s’engagent à œuvrer à la protection de 30% des espaces terrestres et marins d’ici 2020. La France s’y engage d’ici 2022.

Promouvoir l’agroécologie

  • Le programme « Accélérateur de la Grande Muraille Verte » a été présenté. Cette Initiative multi-acteur a pour objectif de catalyser les efforts financiers de l’ensemble des bailleurs afin de donner un élan pour verdir le Sahel (ambition africaine lancée en 1980). Les partenaires de l’initiative se sont engagés à mobiliser environ 14 milliards d’euros pour les 11 pays concernés d’ici 2025.
  • Un soutien pour la plantation de 7 000 km de haies agricole en France d’ici 2022 a été annoncé par le Président de la République

Mobiliser des financements pour la biodiversité

  • L’Alliance pour les investissements dans le capital naturel a été lancée. L’objectif est de mobiliser 10 milliards de dollars pour la nature d’ici 2022.
  • Une coalition pour la convergence des financements en faveur du climat et de la biodiversité a été créée afin de construire plus de synergies entre actions climatiques et préservation de la biosphère (le Canada, la France, la Norvège et le Royaume-Uni)
  • Le Canada a annoncé qu’il contribuera jusqu’à 55 millions de dollars canadiens (35,3 M€) au Land Degradation Neutrality Fund (LDN), pour soutenir la gestion et la restauration durable des terres, notamment en Afrique. La France a annoncé qu’elle rejoindrait également l’initiative.
  • Des discussions ont porté sur la Taskforce on Nature-related Financial Disclosure (TNFD), qui vise à mieux mesurer les impacts des entreprises sur la nature pour une meilleure transparence et une réorientation des investissements en faveurs d’entreprises engagées pour la nature.

Protéger les forêts, les espèces et la santé humaine

  • Avec le soutien de la FA0, la France a lancé l’initiative PREZODE (PREventing ZOonotic Diseases Emergence) afin de mettre en place une coopération inédite au niveau international pour la prévention de nouvelles pandémies issues de réservoirs animaux. Elle réunit déjà 400 chercheurs et experts de la santé humaine, animale et environnementale à l’échelle nationale.
  • Les échanges sur la déforestation importée a permis de noter, qu’outre des stratégies nationales développées notamment par la France et les Pays-Bas, le Parlement et la Commission européenne s’engageaient sur un calendrier permettant de prendre des décisions fortes de lutte contre la déforestation importée dans le courant de l’année 2021. Le président de la République Française a appelé à la mise en place d’une coopération entre l’Europe et l’Afrique afin de produire des protéines végétales selon des méthodes agroécologique.
  • L’alliance pour la préservation des forêts tropicales et humides est désormais sur pied. Elle invite les Etats à se joindre au premier « core groups » de pays (bailleurs et forestiers)

L’initiative One Planet Summit a été lancée en 2017. 3 ans et 3 sommets plus tard c’est : une quarantaine de coalitions et d’initiatives concrètes, 121 pays engagés dans les coalitions, 308 projets de recherche conduits par 3 305 chercheurs de par le monde.

Pour en savoir plus :

Forum d’investissement de la Grande muraille verte

Dossier de presse

Rediffusion

Les conclusions du One Planet Summit

Le relevé annonce One Planet Biodiversité

Article FFEM : ONE PLANET SUMMIT : RETOUR SUR LE PROJET FOFAUPOPU