Actualités  |  15.04.2022

Quel avenir pour l’attribution des forêts communautaires au Gabon ?

Selon Le Nouveau Gabon, le Gabon relance après 13 ans d’interruption le processus d’attribution et de gestion des forêts communautaires. Les chiffres cités ci-dessous sont à prendre avec précaution puisque le processus est actuellement en cours.

Quel avenir pour l’attribution des forêts communautaires au Gabon ?

Le 8 avril dernier s’est déroulée à Libreville la cérémonie de signature et de remise des conventions d’attribution et de gestion des forêts à 19 communautés sur les 28 dossiers retenus et jugés éligibles pour la signature des conventions. Ces 28 dossiers avaient été soumis à l’examen de la commission nationale d’affectation des terres.

Ces derniers ont été retenus à la suite d’une étude préalable menée sur les forêts. « On a constaté une mauvaise gestion des forêts communautaires et il fallait faire un véritable diagnostic. » relate Ghislain Moussavou, directeur général des Forêts. « On a également constaté les querelles et disputes entre les populations, car même là où il n’y a pas d’exploitation forestière, les communautés ne parviennent pas à vivre ensemble. Il a donc fallu les mettre en association, ce qui est d’ailleurs le meilleur modèle pour les forêts communautaires. Nous avons présenté ces dossiers à la commission nationale des terres qui a vérifié qu’il n’y avait aucun conflit. Raison pour laquelle la Commission a donné un avis favorable ».

Ces conventions d’attribution devraient permettre à ces communautés de bénéficier d’un accompagnement de l’État. « On va les aider à identifier les partenaires solides et honnêtes pour veiller à ce qu’il y ait un bon partage des bénéfices de ces forêts. On va les aider à se faire certifier avec FSC (Forest Stewardship Council) qui certifie les permis forestiers et qui a également un module pour les forêts communautaires », a affirmé le ministre des Eaux et Forêts Lee White lors de la signature des conventions.

Sujet à suivre.