Actualités  |  22.04.2022

Conflit en Ukraine et sanctions contre la Russie : les conséquences sur le marché du bois

Comme le relaie Le Commerce du Bois, l'Union européenne a décidé de nouvelles sanctions contre la Russie. Certes, ces mesures n’impactent pas le commerce du bois tropical pour le moment, mais il est probable que la situation ait des répercussions sur la filière tropicale dans les semaines et mois à venir.

Conflit en Ukraine et sanctions contre la Russie : les conséquences sur le marché du bois

Le 8 avril, le Conseil de l’UE a adopté un cinquième train de sanctions contre la Russie, compte tenu de la poursuite de la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine.

En résumé, l’ensemble des bois est désormais interdit à l’importation et les exportations de bois sont limitées. En outre, les nouvelles interdictions ne s’appliquent pas à l'exécution jusqu'au 10.07.2022, des contrats conclus avant le 09.04.2022. En ce qui concerne le transport maritime, les navires battant pavillon russe ne peuvent plus accéder aux ports de l'UE depuis le 16 avril 2022. Il en va de même pour les navires qui ont changé de pavillon russe après le 24 février 2022. Concernant le transport terrestre, les transitaires établis en Russie ne peuvent plus transporter de marchandises dans l'UE.

Certaines mesures affectent directement les produits bois et d’autres indirectement avec l’interdiction d’accès des navires russes aux ports de l’UE ou l’interdiction d’entrée dans l’UE des transporteurs routiers russes ou biélorusses.

Le 5ème train de sanctions comprend notamment l’interdiction :

  • de l'accès de tous les navires russes aux ports de l'UE
  • de l'entrée dans l'UE des transporteurs routiers russes et biélorusses
  • des importations de biens dont le bois

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article LCB dédié à ce sujet.

En outre, concernant la Biélorussie, le Conseil de l’UE a décidé d’aller plus loin, en instaurant une nouvelle vague de sanctions, compte tenu de son rôle dans l’invasion de l'Ukraine par la Russie. Le Conseil a notamment instauré l’interdiction, jusqu’en juin 2022 :

  • d’importer dans l’UE des produits bois originaires de Biélorussie ou exportés depuis la Biélorussie
  • de transporter des produits du bois s’ils sont originaires de Biélorussie ou exportés depuis la Biélorussie vers tout autre pays

Quelles conséquences pour le marché du bois ? On peut s'attendre à des impacts financiers et logistiques rajoutant à la volatilité des marchés. En effet, les sanctions financières de l’UE, peuvent compliquer les transactions financières et la logistique pour les approvisionnements. En outre, les schémas de certification sont également affectés par cette situation : considéré comme « bois de conflit », le bois produit en Russie et en Biélorussie et ne peut donc être certifié FSC (consulter la note du FSC à ce sujet) ou PEFC (consulter la note du PEFC).

Dossier à suivre en fonction de l’évolution de la situation.