Actualités  |  24.06.2022

Pour les 70 ans de l’ATIBT, une rétrospective au travers des interviews de ses présidents

Pour ses 70 ans, l’ATIBT a vu se réunir son actuelle présidente et trois de ses anciens présidents au Jardin d’Agronomie Tropicale de Nogent-sur-Marne : ensemble, ils se sont remémorés les évolutions historiques de l’Association et ont discuté de ses perspectives pour les années à venir. L’un d’eux, H Stoll, a été interviewé chez lui, en Allemagne.

Pour les 70 ans de l’ATIBT, une rétrospective au travers des interviews de ses présidents

Pour célébrer ses 70 ans, l’ATIBT a réalisé 5 films/interviews de Françoise van de Ven, présidente de l’Association depuis janvier 2022, d’Olman Serrano, président de 2019 à 2021, de Robert Hunink, président de 2015 à 2019, de Jean-Jacques Landrot, président de 2001 à 2006, et du Docteur Hinrich Stoll, président de 1998 à 2001.

Ces films, que vous pouvez visionner ici, sont l’occasion de revenir sur l’histoire de l’Association et ses grands moments pour mieux comprendre son rôle d’acteur essentiel de la gestion durable des forêts d’Afrique centrale. Ils ont été tournés dans la bibliothèque historique du CIRAD, dans le Jardin d’Agronomie Tropicale à Nogent-sur-Marne.

1952-1986 : Coopération avec le CTFT

Les années 1950 à 1980 marquent une longue période de coopération avec le Centre Technique Forestier Tropical (CTFT), situé à … Nogent-sur-Marne, là où se trouvent les locaux actuels de l’ATIBT ! L’ATIBT, créée en 1952, et le CTFT s’appliquent alors à développer les connaissances techniques sur les bois tropicaux : ils publient pour la première fois au début des années 60 la nomenclature générale des bois tropicaux, que l’ATIBT s’emploie depuis à mettre à jour. L’Association établit également à cette période des règles de classement Grumes et Sciages et forme bon nombre d’experts et classeurs. Pour cibler au mieux les interventions, les premières commissions sont rapidement créées et organisent la promotion des bois tropicaux. Un certain nombre de publications techniques est publié dans les années 1970 et 1980, notamment les Atlas des Bois Tropicaux par continent (Afrique, Asie et Amérique du Sud).

1986-1996 : l’avènement des plans d’aménagement en Afrique centrale

Les 15 derniers années du 20e siècle voient monter la question de l’aménagement des forêts tropicales sur le devant de la scène. Il n’est désormais plus question d’exploiter le bois sans planifier l’aménagement des territoires, et penser l’interaction entre les activités industrielles du secteur forêt-bois et les autres usages des zones forestières. En 1986, le Dr Stoll crée ainsi la Commission Forêts, alors que naissent bientôt les premiers plans d’aménagement forestier dans le bassin du Congo.

1996-2022 : un objectif prioritaire, la gestion forestière

Dès la fin des années 1990, l’ATIBT se réorganise pour s’adapter aux problématiques émergentes et répondre aux besoins de ses membres. L’Association Interafricaine des Industries Forestières (IFIA) est créée, et des forestiers européens s’engagent dans la gestion forestière, tandis que l’ATIBT mènent des recherches sur la gestion durable des forêts tropicales. L’ATIBT et la FAO co-publient notamment en 1997 une étude intitulée « Infrastructures routières dans les forêts tropicales : voies de développement ou voies de destruction ? ».

Le tournant du 21e siècle soulève de nombreux enjeux relatifs aux plans d’aménagement forestier : la production forestière doit évidemment être prise en compte, mais également les aspects sociaux, les aspects faunistiques et les préconisations en vue de la certification. Des réflexions se développent autour des méthodes de production à impacts réduits (IRL). Pour accompagner ses membres dans ces évolutions, l’ATIBT développe alors ses activités de formation professionnelle sur l’aménagement forestier et forme par exemple sur l’abattage directionnel. Elle élabore aussi des règles de classement (SATA, AINP, Placages).

En outre, la priorisation de la gestion forestière met au centre des préoccupations la légalité du bois et la certification. Les premières concessions forestières acquièrent  un certificat Gestion Durable FSC fin des années 1990/début des années 2000. L’ATIBT coopère dès lors avec les schémas de certification légalité et gestion durable pour promouvoir et développer la certification forestière dans le bassin du Congo, et plus largement dans les pays producteurs de bois tropical. Depuis 2011, l’Association soutient la mise en œuvre de systèmes nationaux PAFC dans les pays du bassin du Congo pour encourager l’augmentation des surfaces certifiées.

En 2022, après 70 ans d’existence, l’ATIBT s’attache toujours à soutenir la certification forestière et à promouvoir les bois tropicaux issus de forêts gérées durablement. L’émergence de la question climatique et des enjeux environnementaux l’ont incitée à accompagner les acteurs de la filière bois tropical vers une production et un commerce responsables en prenant en compte la multi dimensionnalité du secteur où les aspects environnementaux, sociaux et économiques sont indissociables. Ces 5 films sont un bel hommage à l’ATIBT et aux personnes qui se sont investies pour améliorer et tirer vers le haut la filière forêt-bois tropical.

Visionner les films