Actualités  |  29.04.2021

Les commissions de l’ATIBT au cœur des actions de notre association

Afin d'être au plus près des réalités du terrain et des enjeux du secteur, l'ATIBT est entourée de groupes de travail thématiques, sur une base volontaire.  Ce sont les commissions de l'ATIBT. Chaque membre peut participer à une commission.

Les commissions de l’ATIBT au cœur des actions de notre association

Les actions au sein de l’ATIBT ne manquent pas ! Elles s’organisent autour d’un dialogue sectoriel sur le bois tropical, pour tous les acteurs concernés de près ou de loin par la filière, par les activités de gestion durable et de commercialisation des bois tropicaux.

Toutes les actions menées par l’association se retrouvent en trois instruments qui forment les rouages de l’ATIBT et s’imbriquent entre eux :

  • (i) Les événements : Forum, Racewood et Think Tank, qui s’appuient sur les projets et les commissions
  • (ii) Les commissions qui s’inscrivent directement dans les actions de l’ATIBT et s’appuient sur leurs membres, sur les projets de l’organisation et les événements
  • (iii) Les projets financés sur fonds propres ou avec l'appui de nos bailleurs qui viennent mobiliser l’ATIBT sur les thématiques phares du secteur forestier qui trouvent leur origine dans les discussions des commissions et des événements

Ainsi, les commissions sont l’instrument essentiel pour garantir la bonne cohérence entre actions de l’ATIBT et souhaits des membres. Elles rassemblent les Membres de l'Association qui souhaitent contribuer aux discussions sur les principaux thèmes auxquels le secteur du bois tropical est confronté, parfois avec des intervenants extérieurs. A ces commissions viennent s’ajouter le conseil scientifique.

Voici l’essentiel des commissions de l’ATIBT :

Commission Marketing

La commission marketing est présidée par M. Olman Serrano, président de l’ATIBT, et son secrétaire est Benoit Jobbé-Duval, avec l’appui de Bertrand Faucon, Appui à la Maitrise d’Ouvrage du programme.

Cette Commission est chargée du déploiement de la marque Fair&Precious et de la campagne "Le bois africain, bien plus que du bois". A l’heure actuelle, parmi les enjeux essentiels de ces programmes, citons le plaidoyer contre le bois illégal, le dialogue avec les acheteurs chinois avec leur bonne information sur les enjeux de la gestion durable et la meilleure valorisation de la certification sur les marchés européens.

 

Commission Certification

La commission certification a une co-présidence : Nicolas Perthuisot et Sophie Dirou. Le secrétariat est assuré par Caroline Duhesme.

Cette commission a pris son envol en 2020, pour atteindre un rythme de croisière sur les thématiques suivantes en 2021 :

  • Suivi des surfaces certifiées
  • Suivi du processus coaching PPECF
  • Suivi des travaux HCV et IFL dans le cadre des standards FSC
  • Suivi du standard PAFC Bassin du Congo
  • Réflexions sur les incitations légales à la certification
  • Suivi SNDI

Cette commission comporte un groupe IFL dédié à la préparation de la prochaine AG de FSC, et au débat sur la question des IFL.

 

Commission Formation

De par son rôle de référent technique de toute la filière bois tropical, et consciente des évolutions du secteur, l’ATIBT est un acteur stratégique pour sensibiliser, former et informer les différents acteurs du secteur forestier. L’ATIBT a ainsi placé la formation comme un axe fort de sa stratégie, qui contribue à la rentabilité du secteur, à sa flexibilité et au développement des personnes.

L’année 2020 a vu le lancement du projet ADEFAC, la mise en place d’une équipe d’exécution technique du projet par l’ATIBT et le RIFFEAC, et le démarrage des activités, malgré le contexte de la pandémie de Covid-19.

2021 verra les travaux de la Commission formation de l’ATIBT relancés autour d’actions choisies et portées par ses membres et articulées aux activités du projet ADEFAC dont la mise en œuvre va s’accélérer.

La commission est présidée par Patrick Charpentier et le secrétariat est assuré par Elise Mazeyrac

 

Commission Forêt & Industrie

La commission Forêt & Industrie a été relancée en 2018. Son président est  Nicolas Bayol, et sa secrétaire Jacqueline Lardit van de Pol. Les grands sujets en 2021 sont les suivants :

Une continuation des activités concernant le renouvellement des plans d’aménagement :

  • Finalisation d'une note conceptuelle en vue de préparer les actions à mener;
  • Échanges avec les ministères en charge des forêts ;
  • Recherche de financement.

Une continuation des activités liées au développement de l’industrie de transformation, avec notamment de l’attention pour :

  • La transformation et la recherche de marché pour des essences encore non exploitées ;
  • Les possibilités de marchés Africains pour des produits de bois issues des forêts gérées durablement

Plusieurs membres contribuent à l’élaboration de la nouvelle édition de    « l'État des Forêts », dans le chapitre sur les filières bois ;

La commission cherche des membres industriels, y compris ceux qui sont spécialisés dans la 2ᵉ et 3ᵉ transformation, qu’ils soient implantés en Afrique ou ailleurs.

 

Commission Agroforesterie

Cette commission voit le jour cette année. Elle est ouverte aux membres de l’ATIBT mais aussi aux entités de la Cité du Développement Durable de Nogent su Marne, à l’initiative du groupe de travail d’agroforesterie de la Cité.

Elle reprend les activités menées au cours des trois dernières années par le « Groupe Agroforesterie » de l’ATIBT.

 

Conseil scientifique

Le Conseil Scientifique, constitué en 2017 est présidé par le Professeur Jean-Louis Doucet. Il rassemble des partenaires scientifiques spécialistes des questions liées à la gestion durable des forêts tropicales.

Le Conseil peut être consulté par l’ATIBT ou interpeller l’Association pour donner un avis sur un problème scientifique dans une thématique bien déterminée et jugée prioritaire pour l’ATIBT. La composition du Conseil permet un diagnostic neutre et indépendant.

Le Conseil Scientifique intervient notamment au niveau du pilotage scientifique des projets DynAfFor et P3FAC, sur l’avenir de la gestion durable dans le bassin du Congo.