Actualités  |  02.09.2022

La commission Carbone & Biodiversité de l’ATIBT publie sa 4e newsletter

Toutes les 5/6 semaines, la commission Carbone & Biodiversité reprend les actualités et informations pertinentes sur le carbone et la biodiversité et prépare une synthèse. Nous vous en partageons ici des extraits ; la veille, dans son intégralité, est disponible sur demande pour les membres de l’ATIBT.

La commission Carbone & Biodiversité de l’ATIBT publie sa 4e newsletter

Dans cette 4e publication, la veille aborde cinq thématiques, avant de présenter les actualités des membres et les événements à venir.

  1. Les « crédits biodiversité » : émergence d’un mécanisme

Les crédits biodiversité désignent une unité certifiée, détenue par un pays ou par un projet pour son apport en matière de préservation des ressources naturelles, en particulier, la biodiversité.

La demande sur ce sujet est en train de considérablement augmenter. Si les tendances provenant des marchés de la biodiversité étaient faibles par le passé, la situation est en train de changer, comme le démontre le nombre croissant de demandes de crédits de biodiversité que les développeurs de normes tels que VERRA reçoivent ces dernières années. (…) Mais pour que les crédits de biodiversité soient un outil viable pour obtenir des résultats tangibles en matière de conservation, il est nécessaire de définir de normes crédibles et harmonisées. Il est essentiel de s'assurer que les crédits ont une grande intégrité à la fois à l'échelle locale et à l'échelle du système.

  1. Libreville : capitale africaine du climat 2022

Du 29 août au 1er septembre 2022, Libreville a accueilli la Semaine Africaine du Climat, un évènement organisé par l’Organisation des Nations Unies pour le changement climatique. Cet évènement intervient quelques semaines avant la COP27 sur les changements climatiques prévue en Égypte en novembre 2022.

  1. Les PSE collectifs : réel outil de réduction de la déforestation ?

Dans le cadre du Processus REDD+, plusieurs programmes ont été développés ces dernières années de manière à accorder des compensations monétaires ou en nature à un groupe d’utilisateurs forestiers plutôt qu’à des utilisateurs individuels sous forme de PSE dit « collectifs ». (…)

Dans ce cadre, le CIFOR a étudié au Brésil, en Indonésie et au Pérou, les impacts de trois stratégies, visant à contenir le parasitisme sur les performances du PSE collectif, à savoir (i) Une surveillance individuelle entre pairs (ii) l’introduction de sanctions pécuniaires par le Gouvernement et (iii) l’introduction de sanctions communautaires, permettant à des participants d’imposer des sanctions pécuniaires à d’autres membres du groupe à leur propre frais, sans aucune intervention du gouvernement.

  1. Les forêts tropicales : un rôle plus large pour le climat que le seul stockage du carbone

Le site web du journal scientifique Nature a relayé les résultats d’une analyse, publiée dans la revue « Frontiers in Forests and Global Change » le 24 mars, et qui devrait permettre aux scientifiques d’améliorer les modèles climatiques tout en aidant les gouvernements dans les discussions sur les stratégies climat et conservation.

Cette étude a en effet permis de montrer que seul deux tiers du pouvoir de “refroidissement” des forêts vient de leur capacité à absorber et à stocker le Co2. Le tier restant provenant de leur capacité à produire des nuages, humidifier l’air et relâcher des composés chimiques qui peuvent réagir avec d’autres composés de l’atmosphère et créer un effet de refroidissement net sous certaines conditions.

  1. Le Gabon veut revendre des crédits carbone pour « 2 milliards de dollars »

Le Ministre en charge de l’Environnement au Gabon, Lee White compte créer 187 millions de Crédits Carbone et en vendre près de 90 millions lors de la prochaine COP27 de novembre en Egypte. Le Ministre espère vendre ces crédits au prix de 20$/crédit (soit le double du prix moyen du marché actuel de 10$) justifié par le Statut « Forte densité Forestière / Faible déforestation » dont bénéficie le pays. Cette vente devrait représenter une somme avoisinant les 2 milliards de dollars.

La veille dans son intégralité est disponible sur demande pour les membres de l’ATIBT

 

Vos interlocuteurs à la commission Carbone & Biodiversité :

  • TEREA

Pierre Schueller : p.schueller@terea.net

Coline Seyller : c.seyller@terea.net

  • Eticwood

Les attributions d’Eticwood au sein de la commission sont réaffectées au binôme :

Marion Bouchat : m.bouchat@eticwood.com

Maxime Capelle : m.capelle@eticwood.com